Une partie du staff de hepta.aero engagé lors du 7e Campus des dirigeables et Air Days 2016 au Musée des transports de Lucerne.

événements 2013 - 2017

Première intervention de missing.aero sur le terrain pour le projet hadarama. Il ne s’agit pas seulement de documenter un avion, mais également d’établir un protocole d’action pour les autres interventions sur d'autres C-54 européens.
Quel matériel échantillonner, à quelles fins, de quelle manière, comment transporter les échantillons, sous quelle responsabilité traverser les frontières, etc.
Les échantillons du « 6606 » et de son environnement proche seront analysés pour établir des profils techniques de chaque matière constitutive de l’avion. D’autres interventions avec des instruments spécifiques seront réalisées prochainement sur le même avion.

Invitée par la Faculté de mathématiques de l’Universidad Complutense de Madrid, missing.aero participe les 7 et 8 novembre 2017 au workshop « Métodos Bayesianos ’17. Madrid ».
Notre association présente le travail « Avions perdus : unpacking effect et antidote bayésien », qui résume la problématique de l’unpacking effect au moment d’élaborer des hypothèses de recherche d’avions perdus dans la jungle.

Premier meeting du projet hadarama à l’EPFL à Lausanne. La première phase de cet ambitieux projet de recherche vise à caractériser tous les éléments constitutifs de sept Douglas C-54 européens (comme celui de la «  mission TC-48 ») en différents états de conservation.

Invitée par la Faculté de mathématiques de l’Universidad Complutense de Madrid, missing.aero va présenter au workshop « Métodos Bayesianos ’17. Madrid », les 7 et 8 novembre 2017, un travail inédit sur des inférences bayésiennes.
La plus grande difficulté des missions SAR en forêt tropicale est le biais cognitif (cognitive bias) dans l'élaboration des hypothèses, comme l'illusion des séries (clustering illusion), le biais de représentativité (conjunction fallacy) ou, au plus haut point, l'effet de désemballage (unpacking effect). Le travail a pour titre « Avions perdus : unpacking effect et antidote bayésien ».

Cette nouvelle association, appelée missing.aero - mission engineering, a comme mission de réaliser des investigations et des recherches afin de retrouver des traces d’aéronefs portés disparus outre-Atlantique.
Le programme est lancé pour chercher quatre avions perdus, les premières quatre missions : « Port of Brunswick », perdu en 1927 ; « Cuatro Vientos », perdu en 1933 ; « TC-48 », perdu en 1965 et « 8R-GHE », perdu en 2014.

Notre association prépare depuis de longs mois le lancement d’un nouveau programme international de recherches, notamment dans les domaines de la télédétection (remote sensing) et des systèmes aéroportés (airborne systems). Le programme sera lancé en janvier 2017.

Du 7 au 9 octobre 2016, hepta.aero organise au Musée suisse des transports à Lucerne son 7e Campus des dirigeables & Campus sur l'Aréna.
Le Campus est une rencontre des entreprises, organisations et centres de recherche liés au développement des LTA (aéronefs plus légers que l'air).
Les Campus s’articulent sur des présentations et état des lieux de la communauté de partenaires du programme SEARCH à des fins de planification d’actions et de synchronisation de projets avec des partenaires.
Ce 7e campus a été organisé sous la figure tutélaire de Leonardo Torres Quevedo, pionnier universel des dirigeables semi-rigides, d’origine espagnole, en écho à la célébration, en 2016, de l’année Torres Quevedo. Dans ce cadre, le keynote du Campus était le message de l’ambassadeur d’Espagne auprès de la Confédération suisse, Don Bernardo de Sicart Escoda, suivi de la présentation du professeur Francisco A. Gonzales Redondo, de l’Université Complutense de Madrid.

Du 7 au 9 octobre 2016, hepta.aero participe aux Air Days 2016 au Musée suisse des transports à Lucerne. Invitée par le Musée suisse des transports de Lucerne, hepta.aero prend part aux Air Days avec son moteur d’avion « fauxdufaux » et ses projets de systèmes de propulsion éoliens pour des dirigeables.

Le 27 août 2016, dans le cadre de l’exposition temporaire « Mobili-té-tät-tà-ty » créée par la Fondation APCd pour commémorer le 25e anniversaire de la disparition de Jean Tinguely, hepta.aero invite à une Journée portes ouvertes pour présenter à un très large public les activités de ses deux grands projets et programmes : le projet « le fauX DufauX » et le programme de recherche SEARCH.

Du 17 juin au 14 septembre 2016, hepta.aero est invité à participer à l’exposition temporaire « Mobili-té-tät-tà-ty » créée par la Fondation APCd pour commémorer le 25e anniversaire de la disparition de Jean Tinguely.
En parallèle aux célébrations de Tinguely 2016 organisées par le canton et par la ville de Fribourg, l’événement se veut un clin d’œil direct à l’artiste par l’intermédiaire de la question du mouvement et de la mobilité.
Lors de l’exposition, hepta.aero présente différents aspects de ses deux grands projets et programmes: le projet « le fauX DufauX » et le programme de recherche SEARCH.

Du 9 au 11 octobre 2015, hepta.aero participe aux Air Days au Musée suisse des transports, à Lucerne.
Invitée par le Musée suisse des transports de Lucerne, hepta.aero prend part aux Air Days avec le projet « le fauX DufauX » : le moteur de l’avion, le Gnome 7N-DX et le « fauxdufaux », réplique du Dufaux N°4.
A la fin de la manifestation, le « fauxdufaux » restera tout l’hiver en exposition au Musée des transports à côté du Dufaux N°4.

Du 25 au 30 novembre 2014, hepta.aero participe au Salon des métiers et de la formation, à Beaulieu, Lausanne.
L’événement est l’occasion pour hepta.aero de présenter pour la première fois le « fauxdufaux » au grand public. Sur un stand de 250 m2, le staff de hepta.aero présente aux visiteurs l’ensemble du projet, ses partenaires et protagonistes. Le samedi 29 novembre, la première mise en route publique du moteur Gnome 7N-DX est réalisée avec la participation du professeur Claude Nicollier, pilote du « fauxdufaux ».

Du 10 au 12 septembre 2014, hepta.aero participe au colloque « La Suisse et la guerre de 1914-1918 », au Domaine de Penthes, Genève.
Invitée par la Société d’histoire de la Suisse romande, hepta.aero prend part au colloque avec une présentation sur Marc Birkigt, fondateur de Hispano-Suiza. La présentation, inédite, expose l’influence, sur les combats aériens de la Première Guerre mondiale, des inventions techniques du Genevois dans l’industrie des moteurs d’aviation.

Le 23 juillet 2014 a lieu l'Assemblée constitutive de l'association campus.aero, à Morlon, Fribourg.
L'association campus.aero est créée pour prendre en charge les aspects administratifs, stratégiques et de partenariats du projet SEARCH, qui devient désormais un programme international constitué de 16 projets de Recherche et Développement (R&D, Ra&D) autour des machines volantes plus légères que l'air (LTA).

Du 5 avril au 2 novembre 2014, hepta.aero participe à l'exposition temporaire « Les bolides du ciel » à la Maison de la nature à Sion. La participation de hepta.aero à l'exposition concerne des textes, documents, images et deux conférences grand public : « La nature du vol » pour des adultes et « Bolides du ciel » pour des enfants.

Du 20 au 23 juin 2013, hepta.aero organise à Neuchâtel le 6e Campus des dirigeables & Campus sur la pelouse. Les Campus des dirigeables sont des rencontres d'entreprises, organisations et centres de recherche liés au développement des LTA (aéronefs plus légers que l'air). Ce campus est centré sur la présentation et l'état des lieux de la communauté de partenaires du programme SEARCH à des fins de planification d’actions et de synchronisation de projets entre les partenaires.

Du 20 au 23 juin 2013, hepta.aero organise à Neuchâtel le Iris full size training III. Cette troisième et dernière phase d’un programme d’entraînement pour les équipages de vol et au sol, est organisée en vue de la participation de hepta.aero à la future opération de traversée de la Manche que Transocéans avait déjà tenté infructueusement en 2011.
Les objectifs de cette dernière phase d'entraînements grandeur nature a pour but de conduire des test d'amarrage, distribution de charges, procédures de pliage, entretien, transport, etc.

Du 20 au 23 juin 2013, hepta.aero organise à Neuchâtel la Cité du soleil.
L'événement concerne le déploiement grandeur nature d’une base d’opérations expérimentale, avec 3 dirigeables, alimentée par l’énergie solaire. Le déploiement concerne l'expérience et l'évaluation des procédures et problématiques aérostatiques pour le staff et les étudiants du programme SEARCH, l'évaluation des besoins énergétiques lors d'un déploiement grandeur nature, l'expérience en procédures d'urgence (grande tempête de grêle !).

Du 10 juin au 31 août 2013, Atelier hepta.aero, Neuchâtel. Université d'été. Pendant 82 jours, neuf étudiants de l’Ecole d’ingénieurs de La Rochelle et quatre étudiants de l’EPFL en Sciences et génie des matériaux travaillent quelque 6'000 heures au dessin du premier dirigeable semi-rigide de recherche du programme SEARCH. Les travaux réalisés concernent : design, simulations structurelles, simulations aérodynamiques, calculs énergétiques, construction de modules fonctionnels, évaluation de trajectoires, plan d'industrialisation, déploiement de dirigeables, etc

Les 4 et 5 mai 2013, hepta.aero organise avec l’association Transoceans, près de Grenoble, le Iris full size training II.
Cette deuxième phase d’un programme d’entraînement en trois phases, pour les équipages de vol et au sol, est organisée en vue de la participation de hepta.aero à la future opération de traversée de la Manche que Transocéans avait déjà tenté infructueusement en 2011.
L'objectif de cette deuxième phase était de développer des compétences en déploiement d’opérations aériennes avec des dirigeables : lancement, récupération, mise en sécurité, remorquage, opérations nocturnes.

Les 2 et 3 mars 2013, hepta.aero organise avec l’association Transoceans, près de Grenoble, le Iris full size training I.
Ce programme d’entraînement en trois phases, pour les équipages de vol et au sol, est organisé en vue de la participation de hepta.aero à la future opération de traversée de la Manche que Transocéans avait déjà tenté infructueusement en 2011. Le programme permet aux équipages de s’entraîner au déploiement d’opérations aériennes avec des dirigeables et de répéter les procédures de sécurité.